Pourquoi avoir appelé ce projet EXPERIENCES et en quoi consiste-t-il ?

Avant de professionnaliser ma pratique photographique en répondant à des commandes et en réalisant des reportages sur des sujets définis, j’ai commencé la photographie comme une errance personnelle. Mes premières photographies étaient en noir et blanc. Pour celles-ci, je ne cherchais pas à raconter une histoire par une série photographique mais je cherchais à revivre une sensation , un instant, grâce à une image unique. Cette forme tient toujours une place importante dans mes pensées, dans mes envies, dans ma vie.

J’ai toujours souhaité trouver un moyen de consigner la vie quotidienne en photographie, et plus seulement les commandes qui ont formé ma carrière de photographe couleur. La solution consistait alors à tenir un journal en noir et blanc. En plus de ce journal qui consigne une vie, celui-ci est un moyen de pratiquer la photographie autrement, d’affiner ma vision, et de poursuivre la conviction que la vie quotidienne est un sujet digne.

Ces dernières années je n’ai pris que peu de photographies personnelles, le rythme de la vie le voulait ainsi. J'ai récemment pris conscience ce dont mon travail avait besoin, à savoir "Prendre le temps", et ne plus “courir, courir et oublier ses sentiments”. Construire ce projet m'a aidé à comprendre que le moment est plus important que la photo elle-même. La vie doit être vécue et appréciée, et si nous avons de la chance, nous sommes capables de geler de petits aperçus de ces expériences.

Ce projet consiste à essayer d'expliquer quelque chose d'abstrait, comme une expériences, un sentiment ou une pensée avec une image. Dans ce travail, j'utilise ma propre vie intérieure, ces pensées et ces sentiments en tant que graines de mes images. En ce sens, le travail est très personnel, presque comme un journal intime. Malgré cette subjectivité dans le processus, ce travail peut engager le spectateur dans ses propres termes. pour produire leurs propres questions et réponses en regardant les images, mes propres interprétations sont vraiment hors de propos dans ce contexte.

J’ai décidé de créer un projet cohérent à ce qui m’avait amené à la photographie. Je voulais de nouveau y montrer des images, qui évoquent chacune une expérience unique et qui se suivent sur une planche contact montrant le flux de la vie - de notre vision de celle-ci - avec ou sans narration, avec ou sans fidélité, pouvant être pleines d'erreurs, d’essais et de surprises.

Le projet “ Experiences ” est donc cette vitrine d’une errance quotidienne proposant chaque jour une nouvelle image en permettant à chacun d’en faire l’acquisition comme un objet unique.


Des photographies tirées en un unique exemplaire ?

Ces photographie constituent chacune un moment unique, isolé, intemporel. J’ai vendu en galeries des photographies tirées en un nombre limitée d’exemplaires ( parfois 7, 14, 20 exemplaires d’une même photographie ). Pour ce travail je souhaite que le collectionneur se retrouve avec un objet unique, qu’il aura choisi car celui-ci lui procure une sensation, une expériences. Nous avons tous une sensibilité qui nous est personnelle, c’est elle qui va nous amener à être touché, d’une manière ou d’une autre par une photographie. Lorsque vous faites l’acquisition d’une de ces photographies vous en serez le collectionneur unique, parce qu’elle évoque pour vous une sensation unique. Vous pouvez également l’offrir, comme un message ou un partage d’expériences unique.


Généralement les photographes peuvent tirer jusqu’à 30 exemplaires d’une photographie pour qu’elle soit considérée comme une oeuvre d’art. Pourquoi n’en tirer qu’un exemplaire ?

Je photographie quotidiennement et souhaitais pouvoir montrer ces images comme un journal. Avec les années de pratique j’ai appris à accepter et à me détacher, de la valeur sentimentale que je donnais moi-même à mes images. Je me suis beaucoup questionné sur ce principe de tirer ses photographies en plusieurs exemplaires pour me dire que, finalement, peut-être, celui-ci n’était qu’une manière de ne pas complètement les laisser partir. Je ne fais pas le choix, en tirant à plusieurs exemplaires, de maximiser la vente d’une image plus qu’une autre parce que je l’aurais personnellement trouvée plus forte, je laisse le choix à chacun de trouver son image forte et de se l’approprier.

Des tirages vraiment uniques ?

Les tirages réalisés pour ce projet sont uniques. Ils sont numérotés 1/1. Il n’y aura jamais une autre édition de votre tirage. Vous en serez l’unique collectionneur. Les photographies pourront être utilisées en presse ( journal, magazine etc .. ) en édition ( beau livre photo ) et pour la promotion de ce projet. Mais vous serez toujours le seul propriétaire d’un tirage unique. Plus la communication sur ce projet et sur mon travail sera importante sur d’autres supports, plus cela donnera de la valeur de votre tirage unique.

Quel est le prix des tirages photographique de ce projet ?

Je suis parti du constat qu’aujourd’hui donner une valeur à une photographie est assez difficile. Cela peut prendre en compte son mode de diffusion, sa rareté ( nombre d’exemplaires ), la côte du photographe etc … Malgré le fait d’avoir déjà vendu des photographies en galeries, j’ai décidé de repartir de zéro et de repenser à la valeur qui pouvait être donnée à mes photographies. J’ai décidé que cette valeur ne pouvait plus être donnée par moi-même, ni par une galerie mais par l’intérêt que pouvait lui donner ses futurs potentiels acquéreurs. C’est pourquoi j’ai décidé que le jour de sa parution sur ce site, un tirage aurait une valeur de départ de 365€ ( ce projet est quotidien comme les 365 jours de l’année ). Cette valeur de départ diminuerait de 25€ par mois pendant 12 mois pour atteindre le prix de 65 euros. Ainsi un potentiel futur acquéreur qui ne pourrait pas faire l’acquisition d’une photographie à 365€ pourrait peut-être la faire en attendant que le prix baisse. Mais attention !! Il ne faut pas oublier qu’il n’y a qu’un seul et unique exemplaire de chaque photographie. Alors attendre c’est aussi prendre le risque qu’un autre collectionneur donne plus de valeur à cette image en trouvant que le prix actuel lui convient. J’ai trouvé que ce système pouvait vous permettre d’acquérir une image au juste prix, celui que vous décidez de mettre à la hauteur de votre envie.

Que reçoivent les collectionneurs qui commandent une photographie de ce projet ?

Je prend soin de tirer chaque photographie moi même dans mon atelier. Il s’agit de tirage pigmentaires sur papier hahnemühle Photo Rag® Baryta de 315 g/m² structure 100% Coton. Le format de l’image est de 30x45cm sur un papier de format 40x60cm. Les photographies sont ensuite montées sous passe-partout clair encadrant l’image.

Chaque photographie est signée et comme elle est unique, elle est numérotée 1/1. Un certificat d’authenticité reprenant toutes les caractéristiques de votre tirage accompagne celui-ci.

Afin d’éviter tout problème de casse durant la livraison, j’ai fait le choix de ne pas encadrer les photographies. Elles vous sont livrées à plat dans un carton un dessin rigide et comme celles-ci sont déjà montées sous passe-partout, il ne vous restera pas qu’à la glisser dans un cadre de votre choix au format 40x60cm.